Procédure au fond

avocat construction la procédure au fond

TROISIEME ET DERNIERE ETAPE : LA PROCEDURE AU FOND

Si aucun accord n’a pu aboutir au terme de l’expertise judiciaire, je poursuis la procédure devant le tribunal par la rédaction d’une assignation dite « en ouverture de rapport » parce qu’elle se fonde sur le rapport déposé au greffe du tribunal par l’expert judiciaire.

Je requiers un jugement de condamnation de la Compagnie sur la base des conclusions de l’expert judiciaire.

En règle générale, les tribunaux suivent les conclusions de l’expert judiciaire, sauf si ses opérations ont comporté de graves anomalies ou des irrégularités.

La mise en état

La procédure au fond comporte ce qu’on appelle une « mise en état » c’est-à-dire une instruction du dossier par un juge spécifique appelé juge de la mise en état.

Ce Magistrat dispose de pouvoirs comparables à ceux du Juge des référés, ce qui trop souvent négligé.

Si les conditions sont réunies, je peux lui demander d’ordonner le versement d’une provision dès lors que l’expert judiciaire a déposé une note de synthèse ou un pré- rapport dépourvu d’ambigüité.

Une fois l’instruction du dossier terminée, le juge de la mise en état rend une ordonnance de clôture et fixe la date des plaidoiries

Il est alors dessaisi au profit du tribunal qui entend les avocats en leurs plaidoiries et juge l’affaire.

L’exécution provisoire en cas d’appel

Les juges statuant en droit de la construction ordonnent fréquemment l’exécution provisoire afin de permettre aux victimes de dommages d’effectuer le plus rapidement possible les travaux réparatoires.

Ainsi, dans la plupart des cas, l’appel éventuel de la Compagnie d’assurance n’empêchera pas la mise en œuvre des travaux urgents et indispensables dès le prononcé du jugement de 1ère instance.

Les préjudices

La procédure au fond permet au Juge du fond de statuer sur les préjudices notamment sur les pertes d’exploitation et les troubles de jouissance (préjudices immatériels).

Les dépens

Le Jugement sur le fond ordonne le remboursement au client des frais avancés c’est-à-dire essentiellement les honoraires de l’expert judiciaire, les investigations effectuées dans le cadre de l’expertise judiciaire (par exemple les sondages) et les honoraires de notre expert pendant les opérations d’expertise judiciaire.